Les banques mettent la durabilité en œuvre de manière trop vague et trop lentement

Évolution positive, mais trop peu ambitieuse lors de la deuxième évaluation de Scan des banques
scores_2017_FR

Toutes les banques s’améliorent dans la mise à jour des scores de durabilité sur www.scandesbanques.be. Triodos, Van Lanschot et vdk bank restent en tête. Argenta, ING et KBC constituent le gros du peloton. Belfius, Deutsche Bank et BNP Paribas ferment la marche : ce sont elles qui tiennent le moins compte des questions sociales, telles que le changement climatique et les droits de l’homme, dans leur politique d’investissement.

« Après trois ans de Scan des banques, la plupart des banques se sont engagées dans une politique d’investissement durable. Toutes les banques ont fait des progrès au cours de l’année dernière. Elles ont le sentiment que leurs clients et la société exigent qu’elles travaillent de manière socialement responsable. C’est important parce que là où une banque place notre argent, cela a un impact majeur sur les personnes et l’environnement dans le monde entier », déclare Sébastien Mortier de FairFin, directeur de Scan des banques en Belgique.

La politique reste bien souvent vague. Les banques ne concrétisent pas suffisamment leurs positions en critères d’exclusion précis et intègrent des exceptions et des échappatoires. BNP Paribas, par exemple, souscrit aux conventions internationales sur les droits du travail et s’engage à tenir compte de l’impact des investissements sur l’environnement, mais n’élabore pas sa politique de manière suffisamment précise pour exclure effectivement les entreprises du financement. Elle continue d’investir, par exemple, dans Freeport McMoran, une société minière qui déverse chaque jour 150.000 tonnes de déchets toxiques dans la rivière Otomina en Indonésie, qui y a déboisé là 42 fois la superficie de la mine et est soupçonnée de négligence dans un accident de travail qui a entraîné 28 décès. Deutsche Bank n’a pas encore mis en œuvre une politique solide en matière d’armement et continue à investir dans des fabricants d’armes nucléaires tels que Leonardo SpA, et même Hanwha, une société impliquée dans la production d’armes à sous-munitions.

Pas de « sentiment d’urgence » en ce qui concerne le réchauffement climatique

Toutes les banques, à l’exception de Triodos Bank, Belfius et vdk bank, continuent d’enregistrer des résultats médiocres en matière de climat. Depuis la dernière mise à jour, KBC Bank a publié une nouvelle politique énergétique, qui exclut en grande partie le financement des entreprises charbonnières et d’autres combustibles fossiles, mais fait une exception importante pour la République tchèque, où la banque investit encore massivement dans la production d’énergie à partir du charbon. ING a également indiqué qu’elle ne souhaitait pas investir dans de nouvelles centrales au charbon, mais qu’elle faisait une exception pour les projets qui avaient déjà fait l’objet d’un contrat au moment de cette nouvelle politique. ING a ainsi investi, par exemple, dans une nouvelle centrale à charbon à Cirebon (Indonésie). Ce projet est controversé, car la population locale s’y oppose totalement. Elle met leurs revenus en danger, nuit à l’environnement et, selon des informations récentes, fournit une énergie dont ils n’ont absolument pas besoin.

Les banques ne tiennent généralement pas suffisamment compte du bilan de CO2 que nous avons pour maintenir le réchauffement terrestre en dessous de 2 degrés. En résumé, leur politique ne contient pas le « sentiment d’urgence » auquel la science nous oblige.

Scan des banques appelle les clients de ces banques à vérifier le score de la leur et à envoyer une plainte ou un message de félicitations via www.scandesbanques.be

Scan des banques Belgique participe à l’initiative internationale Fair Finance Guide International. Le projet est financé par sida (Swedish International Development Cooperation Agency), Oxfam Novib Nederland et FairFin. Scan des Banques Belgique est une coalition des 11 organisations: FairFin, Réseau Financité, Oxfam-Solidariteit, Bond Beter Leefmilieu, 11.11.11, CNCD-11.11.11, Amnesty International, ACV, CSC, Vrede en Netwerk Bewust Verbruiken.