FAQ

A propos des banques

Il ressort d'informations disponibles sur le site internet et dans le rapport annuel d'Argenta que cette banque n'applique pas de limite éthique à sa politique d'investissements. Elle ne prend pas position quant aux investissements dans l'industrie de l'armement ou dans des entreprises impliquées dans des violations des droits humains. Nous pouvons donc en déduire qu'il est possible qu'elle investisse également dans de telles entreprises. En outre, Argenta ne propose jusqu'à présent pas le moindre produit financier durable dans sa gamme.

Netwerk analyse les investissements des principales institutions financières. C'est ce que nous appelons également les activités bancaires "mainstream". Jusqu'à présent, nous avons analysé les investissements de ABN Amro, AXA, Dexia, Fortis, ING, KBC, Citibank et Deutsche Bank Ils représentent plus de quatre-vingt pourcent des flux d'argent sur le marché financier en Belgique. Contrairement à des banques plus petites, ils sont également plus actifs au niveau international. La raison principale pour laquelle nous n'analysons que les grandes banques est le coût de telles recherches. L'étude des investissements des banques est une activité très chère parce que l'accès à des bases de données spécialisées est payant. En tant que petite organisation avec des moyens limités, Netwerk est forcée de faire des choix.

Afin de pouvoir répondre à cette question, il est important de voir quel est le risque que la banque investisse votre argent dans des entreprises et des projets controversés. Netwerk Vlaanderen a identifié de manière claire les risques par banque. Conclusion? Triodos Banque offre le plus de garanties en Belgique que votre argent ne soit pas lié à des pratiques controversées

A propos de l'épargne, des placements, des assurances et des investissements durables

Dans le cas des fonds de placement durables, votre argent est principalement utilisé pour investir dans des actions ou des obligations d'entreprises cotées en bourse. Elles ont été contrôlées pour un certain nombre de critères sociaux et/ou écologiques et obtiennent parmi les meilleurs résultats du secteur. La sévérité et la qualité du contrôle varient cependant d'un fonds à l'autre et la plus-value sociale des entreprises financées ne peut donc pas être définie de manière claire.

Mais au delà de la qualité (parfois douteuse) du contrôle, la principale remarque est qu'il s'agit toujours d'entreprises cotées en bourse, et toute entreprise cotée en bourse doit offrir un rendement financier attirant pour contenter ses actionnaires. Cependant, dans la pratique, “attirant” signifie souvent “le plus élevé possible”. Il s'agit donc dans la plupart des cas d'entreprises qui ne rejettent pas la maximalisation des profits. En outre, la cotation en bourse implique également que – plus que les entreprises non cotées en bourse – elles disposent d'un bon accès au marché des capitaux. Les PME durables, les asbl et de nombreuses entreprises issues de pays en développement n'entrent souvent pas en ligne de compte pour être reprises dans le portefeuille d'un fonds de placement (en effet, elles ne sont pas cotées en bourse). Pourtant, c'est pour elles que le besoin de financement peut être le plus élevé.

Une deuxième remarque est qu'on retrouve dans des fonds de placement soit-disant durables des entreprises dont les activités n'ont pas grand chose de durable. La production de pétrole, la construction de routes et l'offre de voyages en avion peuvent sans doute se faire d'une manière un peu plus verte, mais ces activités ne sont fondamentalement pas durables et doivent diminuer ou disparaître à terme. Si vous souhaitez donner forme à cette réorientation de l'économie par le biais de votre comportement d'épargne et d'investissement, vous n'êtes pas à la bonne adresse auprès de la plupart des fonds durables.

Par contre, les partisans des placements durables mettent surtout en avant la taille des entreprises en question. En effet, s'il est possible de stimuler les principales entreprises d'un secteur à accorder de l'attention à la durabilité de leurs activités, elles peuvent servir d'exemple à d'autres. En outre, l'impact de ces entreprises est souvent si grand que même une petite modification de leur politique peut déjà avoir d'énormes implications positives.

Un certain nombre d'éléments sont mis en avant pour prouver que les placements durables peuvent avoir un impact considérable sur des entreprises cotées en bourse. Ainsi l'interrogatoire direct des entreprises dans le cadre du contrôle peut attirer l'attention des entreprises sur des sujets auxquels elles n'avaient pas réfléchi avant. En outre, c'est également une question d'image : cela “fait bien” d'être intégré dans des fonds de placement “éthiques”. En cas d'échec au contrôle, une entreprise peut tenter de renverser la décision par le biais d'efforts supplémentaires en matière de développement durable. Enfin, la possibilité en tant que gestionnaire d'un fonds durable de participer activement à l'actionnariat – et donc de pouvoir voter et poser des questions critiques lors des assemblées générales des entreprises – est pour beaucoup un argument supplémentaire pour soutenir la valeur de ces fonds.

Il n'y a pas de réponse claire à la question de savoir si “développement durable” et “placements” peuvent aller de pair. Il s'agit plutôt d'une question de conviction et de la destination que vous voulez donner à votre argent. Choisissez-vous de soutenir de petites initiatives qui peuvent signifier beaucoup pour un nombre limité de gens ou lancez-vous la bataille avec les titans chez qui votre argent contribue à des changements qui contribuent de manière limitée au développement durable de beaucoup de gens.

Le secteur de l'épargne et des placements durables foisonne de termes et d'expressions qui couvrent tous (plus ou moins) le même contenu. En d'autres termes, “épargne et placements éthiques” veut dire la même chose que “épargne et placements durables”. Un autre terme souvent utilisé est “Investissements Socialement Responsables” (en anglais Social Responsible Investment). Selon Netwerk, certains produits d'épargne sont vraiment durables dans le sens qu'ils orientent l'argent dans la bonne direction et la plupart des fonds de placement placent leurs exigences à un niveau beaucoup trop bas en terme de critères de durabilité. Le terme “placement durable” peut donc être trompeur.

Les assurances-vie durables ont une liquidité limitée. Certaines parties de votre argent peuvent être récupérées facilement, d'autres pas. Les possibilités concrètes dépendent du produit spécifique que vous choisissez. Dès lors, mieux vaut consulter votre institution financière à l'avance.

La plupart du temps, ce n'est qu'une question de jours avant que vous puissiez disposer à nouveau de votre argent. Pourtant, à ce niveau, un fonds de placement est moins intéressant que, par exemple, un compte d'épargne durable. Premièrement, dans la plupart des cas, vous devez payer des frais de départ. Si par exemple vous avez à nouveau besoin de votre argent après un an, les frais supplémentaires peuvent être considérables. En outre, dans les fonds de placement, il s'agit de placements à plus long terme, ce qui signifie que vous devez faire bien attention au moment où vous voulez vous retirer. En effet, il est possible que le fonds de placement vienne juste de connaître une période de moins bons résultats. Dans ce cas, le risque est grand que vous subissiez des pertes si vous vous retirez.

Étant donné que votre argent soutient directement un projet, il n'est pas toujours aussi facile de récupérer votre argent. La plupart de ces projets dépendent du soutien financier de tiers pour développer leurs activités. En outre, la plupart des actions ne sont pas négociables et il n'est possible de se retirer que durant une période limitée de l'année. La plupart du temps, les obligations ne sont pas négociables, ce qui signifie que vous ne pouvez disposer à nouveau de votre argent qu'à la fin du terme de l'obligation. Les modalités concrètes en la matière diffèrent d'une initiative à l'autre.

Le risque d'un investissement durable est lié à l'organisation dans laquelle vous investissez. Si cette organisation rencontre des problèmes financiers, le risque existe que vous ne récupériez pas (une partie de) votre argent.

Dans le cadre d'un fonds de placement ou d'une assurance-vie durable, vous contribuez au risque de placement. En d'autres termes, si vos actions dans le fonds obtiennent de mauvais résultats à la bourse, vous subirez des pertes.

Si vous souhaitez effectuer un placement dans un fonds durable et prendre le moins de risques possibles, veillez aux éléments suivants : certains fonds proposent une garantie du capital. Cela signifie qu'ils s'engagent à rembourser au moins le capital investi à la date de clôture du fonds. Un autre élément à prendre en compte est le degré de risque du fonds, qui peut varier entre zéro (risque le moins élevé) et sept (risque le plus élevé). En règle générale, plus le pourcentage des actions du portefeuille du fonds de placement est élevé, plus le risque couru est élevé.

Différentes études ont montré que le rendement de ces fonds n'est pas sensiblement différent de celui des fonds non durables. En d'autres, termes, leurs résultats ne sont ni meilleurs, ni moins bons. Par contre, si nous interprétons les résultats pas seulement de manière financière mais également en terme de plus-value sociale, il est évident que ces produits montrent des résultats meilleurs que les fonds de placement normaux.

L'épargne pension éthique est possible via l'épargne-pension First de Ethias. Ethias est la seule institution financière qui propose une variante éthique ou durable de l'épargne-pension en Belgique.

Malheureusement, les banques présentes en Belgique ne proposent pas encore de compte à vue durable à leurs clients particuliers. Par contre, les organisations et les entreprises avec des objectifs sociaux, écologiques ou culturels peuvent disposer d'un compte à vue durable chez Triodos Banque.

Non. Les banques appliquent les mêmes pourcentages d'intérêts pour leurs comptes d'épargne durables que pour les comptes d'épargne classiques. En outre, un compte d'épargne durable vous offre un avantage social : votre argent est investi dans des activités respectueuses de l'homme et de l'environnement.

La destination de mon argent

La loi qui interdit les investissements dans les mines anti-personnel et les munitions à fragmentation a été adoptée par le Parlement belge le 1er mars 2007. La Belgique est le premier pays à prendre une telle initiative. Netwerk Vlaanderen a étudié la loi de manière détaillée et répond dans le document Questions and Answers à des questions importantes comme : quelles sont les peines prévues si quelqu'un investit quand même dans ces armes, quels groupes financiers sont liés à cette loi, qui contrôle l'application de la loi?

En principe, les banques ne publient pas les activités qu'elles financent. Mais on peut partir du principe que les banques peuvent répondre à n'importe quelle demande d'argent dans le monde entier, donc aussi bien celle d'une famille qui veut construire une maison que celle d'un fabricant de bombes à fragmentation, pour autant qu'ils puissent garantir à la banque qu'ils rembourseront leur prêt et que leurs activités ne sont pas strictement illégales.

Il est donc difficile de vérifier où l'argent de votre épargne est investi. L'argument que les banques utilisent ici est leur "devoir de discrétion".

Triodos Banque est une exception en la matière. Ils rendent publics les projets qui reçoivent des crédits et pour quoi ils les utilisent. Ils contournent le devoir de discrétion en stipulant dans leurs contrats de crédit qu'ils peuvent rendre ces informations publiques. Un client de Triodos peut donc recevoir tous les noms des entreprises et organisations qui ont reçu un crédit ainsi qu'une brève description du projet.

Les fonds de placement doivent publier un rapport (semi-)annuel dans lequel ils mentionnent les noms des entreprises et institutions dans lesquelles ils ont investi. Ce rapport (semi-)annuel est disponible gratuitement auprès du fournisseur du produit.

Les produits d'assurance-vie durable doivent également introduire un rapport semestriel. Par contre, ils ne sont pas légalement obligés de publier les noms des entreprises et institutions dans lesquelles ils ont investi. Dans la pratique, ils publient quand même les noms des principaux effets de leur portefeuille.

Dans le cas d'un investissement durable direct, vous choisissez évidemment vous-même le projet et vous êtes donc bien informé de ce qui est financé avec votre argent.

Pour les investissements durables indirects, il n'y a pas d'obligation légale de publier les projets financiers. Pourtant, les financeurs spécialisés donnent la plupart du temps un aperçu des financements accordés dans leur rapport annuel. En tant qu'actionnaire, vous pouvez demander à recevoir ce rapport annuel.

A propos de notre travail de campagne et d'éducation

Votre voix est d'une importance capitale. Plus il y a d'employés des banques qui deviennent sensibles à ce thème, plus grande est la pression sur les décideurs pour qu'ils augmentent la durabilité des investissements. La force de la campagne “Mon argent. Sans scrupules?” a énormément augmenté suite au soutien des principales organisations des travailleurs du secteur financier. Que pouvez-vous faire ? Tout dépend de votre position au sein de la banque, de l'organisation interne et des canaux de communication existants, mais voici déjà quelques possibilités : diffusez l'information parmi vos collègues et posez des questions au conseil d'entreprise, au département CSR et au management. Netwerk Vlaanderen a développé un manuel destiné aux délégués syndicaux et propose des conseils aux employés individuels qui veulent entreprendre quelque chose. N'hésitez pas à vous les procurer en contactant info@netwerkvlaanderen.be.

Vous souhaitez informer vos amis des investissements controversés des banques? Vous souhaitez organiser une leçon sur les investissements durables? Ou écrire un article sur les flux d'argent?

Netwerk Vlaanderen offre un large éventail d'instruments destinés à répondre à ces questions. Il y a tout d'abord nos dossiers, qui lèvent le voile sur le comportement d'investissement des banques et portent un regard critique sur le monde des investissements durables. Vous trouverez également des articles intéressants sur le sujet dans notre magazine.

Nous proposons également du matériel éducatif qui vous aidera à développer une leçon ou une présentation intéressante et compréhensible. Les enseignants trouveront leur inspiration dans notre offre éducative et peuvent également commander notre jeu éducatif (en néerlandais) 'Kop of Munt'.

Netwerk propose en outre plusieurs vidéos éducatives.

Netwerk peut mettre à disposition des orateurs spécialisés dans un de nos thèmes de travail. Contactez-nous pour plus de détails sur cette approche spécifique.

A propos de l'organisation

Netwerk cherche des renforts pour sa task force. Avec ce groupe de bénévoles, Netwerk organise notamment des actions ludiques dans la rue et des stands interactifs lors de festivals. En outre, il y a également des bénévoles actifs au sein des organes de gestion et du secrétariat de Netwerk. Vous pouvez également faire du travail de recherche pour le forum investissements durables. Vous êtes le bienvenu.

Contact: info@netwerkvlaanderen.be

Netwerk Rentevrij is also looking for volunteers for its credit committee.
Contact: tom@rentevrij.be

  • Subsides des pouvoirs publics: 59%
  • Commissions d'institutions financières: 25%
  • Dons: 7%
  • Revenus propres: 9%

Dans la campagne "Mon argent. Sans scrupules?", Netwerk évalue les banques selon des critères objectifs. Chaque banque analysée est évaluée de la même manière et l'étude n'est pas influencée par la collaboration que Netwerk a avec certaines banques autour de certains produits bancaires.

En effet, historiquement, Netwerk voyait également son rôle comme le développement d'alternatives pour le client des banques. Cela, ainsi que la recherche d'un financement alternatif pour un réseau d'organisations, a mené au développement de produits en collaboration avec la CGER, Triodos et Ethias.

Pour ces produits avec des critères de durabilité (épargne Cigale, Altervision, etc.), Netwerk a participé à la définition des critères et tente de les améliorer dans le cadre d'un processus de suivi et de négociations. De cette manière, Netwerk veut proposer au client des banques une alternative aux produits bancaires classiques. En outre, un aspect de solidarité est également lié à des produits comme l'épargne Cigale, à savoir que les souscripteurs peuvent céder leurs intérêts et que la banque donne une contribution à Netwerk et à son réseau d'organisations. Le calcul de cette contribution est réglé depuis des années de manière contractuelle et n'entraîne pas de “mélange d'intérêts”. Il s'agissait et il s'agit toujours pour Netwerk d'une condition essentielle à toute collaboration avec des banques (Fortis, Ethias, Triodos,...).